A l’heure de la distanciation physique, les designers mode doivent redoubler de créativité pour présenter malgré tout leur collection au plus grand nombre. Avec son projet Family Affairs, la maison de luxe italienne Dolce Gabbana convie à l’internaute à l’une des soirées les plus enviées de la planète mode en trois court-métrages de 7 min diffusés sur les réseaux sociaux. Une fête transgénérationnelle et inclusive entourée des siens : Un succédané des thématiques phares de cette nouvelle année qui s’ouvre. 

Avec Alta Moda, Dolce & Gabbana signe son premier défilé couture 100% digitalMais plutôt que de proposer, comme de nombreuses autres maisons, une vidéo en live streaming – vidéo retransmise en direct – la maison italienne préfère ici opter pour non pas un mais trois films, et à l’ère de Tiktok, en format court s’il vous plaît. Une décision qui contraste avec le précédent défilé qui s’était tenu en présentiel malgré le contexte pandémique au Metropolitan Museum de New York. En septembre, la maison italienne, fidèle à ses habitudes, a organisé trois jours de festivités dans la ville de Florence. Pour la première fois, la maison rend accessible par la vidéo, l’intérieur fastueux du palazzo Dolce & Gabbana du 13 Corso Venezia à Milan. 

Diffusés sur les réseaux sociaux de la maison début décembre, ces trois court-métrages forment trois chapitres, pouvant néanmoins être visionnés séparément. L’agape familiale débute avec le défilé haute joaillerie Alta Gioielleria, s’en suit la venue sous les ors du Palazzo Dolce & Gabbana de Milan avec le défilé haute couture de la collection femme Alta Moda, pour conclure avec le défilé de la collection homme Alta Sartoria.

A mi – chemin entre une réunion de famille étendue et un défilé de mode, les collections sont ici portées par plusieurs générations : des petits-enfants aux grands-parents. Ici, les silhouettes tergiversent entre streetwear, glam rock et allure rococo à la Marie-Antoinette. A travers des imprimés de soie, des kaftans et autres kimonos, c’est une véritable évocation au voyage dans la Dolce Vita italienne à travers des destinations plus glamours les unes que les autres – Capri, la Sicile, le lac de Côme – que proposent Domenico Dolce et Stefano Gabbana. Les codes historiques de la maison – le baroque, le brocart et les robes noires que portent les femmes dans la Sicile natale du duo des créateurs – sont aussi de la partie. Assurément, ces films célèbrent le mélange des styles et des genres, offrant un melting pot de références pop et de contre-cultures, faites pour séduire la génération Z, adepte d’une esthétique inclusive qui fait fit des compromis et des conventions. Si l’allure des jeunes générations mises en scène ressemble à un miroir brisé, l’ensemble est un vibrant hommage à la ville de Milan et à la théâtralité de la salle de La Scala. Dans le sillage des défilés de la maison Dolce & Gabbana, chacun des films de Family Affairs est accompagné d’une performance mêlant nostalgie, modernité et cérémoniel du pianiste Davide Locatelli. Moment de grâce, la vidéo Alta Moda avec le morceau “Experience” présente les plus belles envolées lyriques avec un rythme évocant tour à tour les splendeurs d’antan, un optimisme avec un je-ne-sais-quoi d’épique et d’un manège imaginaire. 

Comme le déclare Stefano Dolce, 2020 a confirmé la prévalence de la valeur familiale, et d’ajouter “nous avons aujourd’hui plus jamais besoin de la force des liens et des émotions.” Une année 2020 qui a bousculé les codes de communication et de création de contenu pour les maisons de luxe et qui a réveillé l’appel au voyage, comme l’a bien compris la maison d’édition Assouline