Les consommateurs irlandais réagissent-ils de manière différente à la crise actuelle ? Le projet “Conscious Consumer”, a été lancé afin de comprendre ce qui influencent et impactent leurs pratiques.

Menée avant le confinement, l’enquête du projet “Conscious Consumer” permet de dégager certaines découvertes concernant les comportements des consommateurs irlandais. Ces dernières sont toujours valables aujourd’hui, rapporte le Irish Times, dans un article publié le 15 mai. Ainsi, l’étude Dentsu Conscious Consumer, menée en janvier dernier, a dégagé trois principales préoccupations : la santé, la pauvreté et le changement climatique.

La santé 

Cette tendance se généralise dans le monde occidental et l’Irlande n’y échappe pas : les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par leur santé.

51% des personnes âgées de 15 à 64 ans en Irlande estiment que la santé mentale est leur plus grande préoccupation, rapporte l’Irish Times.

Pour les marques, il s’agit bien entendu d’une réelle opportunité, encore plus depuis le confinement et la crise sanitaire. Les startups du secteur de la MedTech devraient avoir de bonnes raisons de pouvoir se développer et augmenter leur croissance.

La pauvreté 

La pauvreté, le chômage et les inégalités sont la deuxième thématique préoccupant le plus les citoyens irlandais, selon l’étude Dentsu Conscious Consumer. La pauvreté touche 689 000 personnes en Irlande, estime Social Justice Ireland, rappelle l’Irish Times.

Le changement climatique

Le changement climatique préoccupe la population irlandaise. Ce dernier “a occupé une place de plus en plus importante en tant que problème en 2019 et cela devait se poursuivre jusqu’en 2020 et au-delà”, observe l’Irish Times. Comme le soulignait plusieurs autres études menées sur des consommateurs français, il est difficile de dire dans quelle mesure les engagements des consommateurs pris concernant l’impact environnemental de leurs achats et modes de consommation vont perdurer face à la crise économique qui les attend.

“Cependant, l’impact brutal que le confinement a eu sur la planète au moment où l’humanité a réduit son empreinte carbone peut mettre en lumière l’importance de continuer à protéger l’environnement”, analyse l’Irish Times. Un point de vue que les marques devraient garder en tête, d’autant plus que selon l’étude Conscious Consumer, les habitudes de consommation responsables sont ancrées chez les plus jeunes consommateurs.

33% des personnes âgées de 15 à 64 ans réduisent activement leur consommation de viande, 87% utilisent une bouteille d’eau réutilisable et 79% utilisent une tasse de café ou de thé réutilisable.

Mais face à cette jeunesse de plus en plus conscientes et engagées, on retrouve une tranche d’âge bien différente. En Irlande, les consommateurs ayant entre 45 et 54 ans ont la tête tournée majoritairement plus vers le budget que la conscience sociale. Ce groupe fait aussi partie des “plus gros buveurs et fumeurs d’Irlande” et il représente la catégorie de personnes les “moins susceptibles de faire de l’exercice régulièrement”. Les générations vont-elles s’éloigner au point de ne plus se comprendre ? L’avenir nous le dira.

Pour résumé
  • Le projet “Conscious Consumer” a étudié les habitudes des consommateurs des Irlandais en janvier dernier.
  • Les trois préoccupations principales sont : la santé, la pauvreté et le changement climatique.
  • Même si cette étude a été menée avant le confinement et la crise sanitaire, les conclusions tirées sont toujours valables.