Pour le nouvel an chinois, la filiale Google Pay de Singapour lance un jeu mobile dédié s’appuyant sur certaines coutumes traditionnelles. Les utilisateurs doivent collectionner 5 personnages, les Huat Pals, pour espérer décrocher un ang pow (enveloppe rouge) virtuel, d’une valeur comprise entre 8,88 dollars et 88,88 dollars. Pour y parvenir, il faut réaliser une série d’opérations éligibles (paiements en boutiques, transfert de cash…) avec un montant minimum. Le tout servant les objectifs commerciaux de l’entreprise (Acquisition de leads, fidélisation, paiement peer-to-peer et aide aux retailers et commerces de proximité partenaires). 

Pour le nouvel an lunaire, Google Pay Singapour a décidé de gâter ses utilisateurs, qu’ils soient nouveaux ou anciens à travers une opération de gamification autour des transactions. Le concept s’appuie sur la tradition du Ang Pow. Ce mot Minnan – Hong bao en chinois – renvoie à un don en argent remis à des personnes proches lors de diverses célébrations (nouvel an, mariage…) dans une enveloppe rouge et symbole de prospérité . 

Pour cela, l’application mobile de paiement les invite à collectionner 5 personnages aux allures cartoonesques évoquant la nouvelle année, les Huat PalsCe nom dérive lui-même de l’expression Minnan “Huat Ah !” qui évoque un voeu de prospérité. On y trouve des clins d’œil aux symboles traditionnels du nouvel an comme une lanterne rouge, un buffle (de métal) – le signe zodiacal de l’année 2021 – un bol de riz, un lion de cérémonie et enfin “le boss” ananas. Les utilisateurs de l’application (nouveaux comme fidèles) peuvent ainsi espérer gagner un ang pow compris entre 8,88 dollars et 88,88 dollars. Derrière ces chiffres paires figure une superstition chanceuse. En effet, la prononciation du chiffre 8 se rapprochant du mot “prospérité”, on lui prête des vertus magiques.

Selon un principe de gamification, un Huat Pals récompense l’utilisateur pour une série d’actions prédéfinies et d’un montant minimum. Signe du succès, le montant a été relevé de 1 dollars à 10 dollars. Ainsi, l’utilisateur doit nécessairement au choix : réaliser 3 transactions journalières éligibles sur Google Pay  (paiement avec ou sans contact en boutique, achat de places de cinéma au sein des Shaw Theatres ou commander de la nourriture) ; envoyer 3 fois du cash à ses amis inscrits sur Google Pay, recommander trois nouveaux membres ou amis à Google Pay et enfin offrir ou recevoir un Huat Pal que l’utilisateur aurait en double. 

Tous les Huat Pals ne se valent pas. Ainsi, le boss Ananas permet d’obtenir un panier cadeau virtuel qui lui même renferme une surprise partageable avec un groupe minimal de trois personnes. Il peut s’agir de chèques cadeaux FairPrice de montant divers, d’autres Huat Pals ou encore le fameux ang pow (d’un montant lui aussi variable). 

“Les traditions du Nouvel An lunaire visent à rapprocher les gens. Compte tenu des mesures de sécurité imposées aux grands rassemblements en raison de la pandémie, nous espérons que cette campagne sera un moyen enrichissant et significatif pour les Singapouriens de poursuivre la tradition de partage des bénédictions avec leurs proches, et de s’amuser avec leurs amis et leur famille grâce à l’application Google Pay”, a déclaré Patrick Teo, directeur de l’ingénierie des paiements chez Google. 

L’opération qui a débuté le 4 février doit s’achever le 26 février 2021. Elle fait suite au redesign réalisé par l’application mobile en décembre dernier visant à mettre la gestion de la finance personnelle au centre. L’app actualisée va combiner trois fonctionnalités en une : le paiement peer-to-peer rapide (dont paiement fractionné), la notification d’offres et bons plans en boutiques et enfin des insights sur la gestion de son budget. Comme le relève TechCrunch, Google prévoit, en partenariat avec une quinzaine de banques, de lancer un nouveau compte bancaire prénommé Plex. Un compte bancaire qui ne présente aucun frais mensuels, frais de découvert ou solde minimum, 

La gamification intéresse les retailers. C’est ainsi que la marque de luxe Burberry a lancé lors de la pandémie à Shenzhen un concept de boutique relié à un mini program WeChat. A mesure que les visiteurs interagissent avec les produits et l’environnement direct, ils peuvent débloquer de nouvelles fonctionnalités et l’accès à des contenus exclusifs.