Clear Fashion, connue pour s’engager à faire toute la transparence sur l’histoire et l’origine des produits de mode, devient la première application au monde à révéler l’histoire et l’impact des marques de mode par scan de codes-barres. Cet accès à une information claire en un clic est un signal fort pour l’industrie textile. Cette déclinaison de l’application en boutique annonce la création d’un futur label de qualité et une reconfiguration du parcours client en magasin. 

Comme un signe prémonitoire des attentes consommateurs post-covid : ainsi que le déclarait le cabinet McKinsey dans son étude Apparel CPO 2019 “les marques devront s’efforcer de trouver des moyens de parler aux consommateurs de la durabilité d’une manière claire, simple et standardisée.”

Clear Fashion est une application mobile française indépendante lancée en septembre 2019, par Rym Trabelsi et Marguerite Dorangeon. Permettant de décrypter les engagements de plus de 300 marques et regroupant 200 000 consommateurs, la solution a pour ambition de repenser les processus de production des articles de mode.

Dévoilé à une semaine des soldes, Clear Fashion inaugure la fonctionnalité de scan de codes-barres : l’information sur près de 150 critères dimpact, dont la composition textile – critères définis selon une méthodologie indépendante – ainsi que la note globale deviennent accessibles au consommateur directement en magasin. Le client final peut découvrir l’histoire et l’impact du vêtement tandis que les marques ont la possibilité de labelliser les produits évalués sur le point de vente. Le dispositif est actuellement déployé par une quinzaine de marques. On y trouve la marque de mode féminine et engagée Sessùn, la DNVB de mode masculine et chantre de la pré-commande Asphalte, La Gentle Factory ainsi que des marques de lingerie (Darjeeling, Chantelle, Chantal Thomass). D’autres suivront. 

Alors que 90% des consommateurs souhaitent acheter responsable mais que seuls 3%  savent comment y parvenir, Clear Fashion se présente comme la solution idéale pour comparer les vêtements de différentes marques selon des critères exhaustifs (environnementaux, sociaux, sanitaires et animaux). Par un accès simple, rapide et clair, Clear Fashion cherche à aider les consommateurs finaux à s’informer et agir pour une mode plus responsable. 

Dans la continuité de sa mission de démocratisation de la mode responsable et accroître le taux d’adoption des marques, Clear Fashion invite ses utilisateurs désireux de voir l’apparition d’un tel service dans la boutique de leurs marques préférée à les haranguer sur les réseaux sociaux avec le hashtag #YESWESCAN. 

Le système de notation adopté par Clear Fashion, moins développé dans la mode que dans la beauté (Clean Beauty par Officinea fut l’une des premières, suivi par INCI Beauty ou encore plus récemment Yuka, à l’origine exclusivement dans l’alimentaire), n’est pas sans rappeler le site Good On You, qui lui aussi sert d’aide à la décision pour acheteurs avec une conscience. La certitude de ne pas s’étaler sur la peau des formulations aux composants toxiques est une vraie préoccupation, réactivée par la crise sanitaire et qui se double désormais d’un moindre impact sur la biodiversité marine avec le mouvement Blue Beauty.