Cooler Screens vient de lever 80 millions de dollars en série C. Cette startup retail tech transforme les portes vitrées des espaces réfrigérés présents au rayon frais en écrans interactifs. L’entreprise réenchante l’expérience client dans les surfaces froides des magasins de proximité. A la fois outil de merchandising digital et plateforme publicitaire contextualisée, l’idée est d’accroître l’efficacité des promotions produits sur le segment FMCG tout en répondant aux craintes des consommateurs liés à la collecte des données personnelles. L’entreprise entend ainsi répondre aux nouvelles attentes des clients en matière de transparence, de facilité, de pertinence et choix.

 

La règle d’or du marketing est immuable et ce n’est pas la pandémie qui y changera quelque chose : Vendre le bon produit au bon endroit au bon moment au bon public. Une entreprise retail tech de Chicago pourrait bien révolutionner le moyen d’y parvenir dans le retail. 

Fondée en 2017, Cooler Screens veut offrir aux clients finaux une expérience d’achat contextuelle en grande surface tout en permettant aux retailers d’augmenter leurs ventes et d’agir sur leur Net Promoter Score (NPS). La crise a confirmé le caractère essentiel de la grande distribution et généré de nouvelles attentes qui débouchent sur de nouveaux usages. N’étant aucunement inquiété par une quelconque fermeture administrative en contexte pandémique, le secteur FMCG, à l’instar de la plateforme spécialisée dans l’e-commerce alimentaire Jüsto, parvient à convaincre sans mal les investisseurs. C’est ainsi que l’entreprise Cooler Screens vient de lever 80 millions de dollars en série C auprès de Verizon Ventures, du M12 Ventures Fund de Microsoft, de Greatpoint ventures et de la Silicon Valley Bank. Avec cette nouvelle opération, l’entreprise est parvenue à récolter en tout plus de 100 millions de dollars

L’idée de son CEO et cofondateur, Arsen Avakian, de remplacer les portes en verre dans les rayons frais des magasins par des écrans LCD intelligents, provient d’un constat : une dichotomie très forte entre l’impressionnant volume d’information disponible dans l’e-commerce et le peu d’information disponible dans les espaces physique de type brick & mortar. Dans ces espaces, la découverte produit se fait de manière manuelle et à charge pour le packaging produit de “vendre par lui-même”. Pour Clickz.com, il précise qu’en tant qu’ancien fondateur et CEO d’Argo Tea, il souhaitait augmenter les ventes de thé en magasin sauf que l’expérience client était très décevante : “Les produits étaient mal étiquetés, mal assortis ou manquaient d’informations élémentaires”. Avec d’autres professionnels comme Greg Wasson, l’ancien CEO de Walgreens, et Glen Tullman, le fondateur de Livongo, il a alors cofondé Cooler Screens.  

La particularité de son invention est qu’elle est hybride : c’est tout à la fois une “technologie sophistiquée de merchandising digital et de publicité contextuelle”. Il y voit un moyen de toucher les consommateurs dans un environnement sûr quand ils sont d’humeur pour le shopping. Les portes avec écran publicitaire intégrés permettent d’afficher des informations sur les produits (prix, DLC, besoin de réassort…), les promotions mais aussi de suivre en temps réel l’efficacité des campagnes marketing. Pour cela, ses portes-écrans présents sur des armoires réfrigérées vendant des produits comme des sodas ou du lait, sont en fait compatibles avec des capteurs IoT et la technologie en intelligence artificielle. 

Contrairement à ses concurrents, l’entreprise a anticipé le durcissement de la législation envers la collecte et le traitement des données à caractères personnel (de type RGPD). L’entreprise se met au diapason grâce à une approche singulière : affiner le ciblage client sans se référer à leurs données individuelles. Cooler Screens se focalise ainsi sur l’analyse des comportements des consommateurs couplée au contexte de consommation : leurs comportements, leurs mouvements, leurs actions mais aussi le moment de la journée, les évènements sportifs ou bien encore la météo. De telles informations permettent aux retailers et aux marques d’observer la manière dont les clients interagissent avec leurs produits. Ils peuvent ainsi délivrer les bonnes offres et les bons messages au bon moment. Cela permet à des retailers comme Kroger d’automatiser la gestion de ses stocks. Selon Avakian, “pour la première fois, les marques peuvent engager directement les consommateurs dans le magasin, augmentant ainsi leurs ventes et leur part de marché.” En moyenne, les détaillants qui ont mis en place les écrans numériques ont vu les ventes dans l’allée des produits frais augmenter de 50 à 100 %

L’entreprise compte parmi ses client, et ce depuis le début de l’aventure, la chaîne Walgreens et ses 2500 points de vente, comptant l’ancien CEO parmi ses cofondateurs. Depuis l’entreprise a noué des partenariats avec Kroger et GetGo. Depuis le mois de mars 2020, l’entreprise est passée de 40 entreprises clients à 150.  

Avec cette nouvelle levée, Cooler Screens entends bien recruter une vingtaine de profils IT et passer à 75 personnes d’ici la fin de l’année. Vu comme “le dernier kilomètre de l’affichage publicitaire”, Cooler Screens a pour objectif d‘affiner encore sa plate-forme publicitaire contextuelle et d’introduire de nouvelles fonctionnalités qui permettraient notamment aux spécialistes du marketing de mener un A/B testing en situation réelle, ainsi que d’ajouter la reconnaissance vocale pour les consommateurs.